Images de page
PDF
ePub

On a dressé une première carte de l'Océan méridional, sur laquelle on a tracé, d'après les propres journaux des navigateurs, les routes qui les ont conduits à des découvertes; et l'on a indiqué celles qui restent à faire ou à vérifier. Cette carte a été construite d'après les meilleures cartes françaises, espagnoles, anglaises et hollandaises; et on l'a assujettie aux observations astronomiques par lesquelles les positions des principaux points des continens et des isles ont été déterminées.

L'étendue du grand Océan, vulgairement nom'mé mer du Sud ou mer Pacifique, a exigé qu'on le divisât en trois bandes ou zones, dont la première contient le grand Océan austral, ou l'espace renfermé entre le cercle polaire antarctique et le tropique du Capricorne;

La seconde, le grand Océan équatorial, ou l'intervalle compris entre les deux tropiques;

La troisième enfin, le grand Océan boréal, ou les mers renfermées entre le tropique du Cancer et le cercle polaire arctique.

Comme les courses de M. de la Pérouse ne doivent pas le porter au-delà du soixantième parallèle, au nord et au sud, on a jugé qu'il serait inutile de tracer sur les cartes dressées pour son voyage le grand Océan polaire boréal, et le grand Océan polaire austral.

Pour parvenir à dresser la carte du grand Océan, on a extrait les journaux de tous les navigateurs de ce siècle, et de ceux des temps antérieurs qui ont navigué dans cette mer. On a consulté les plans de détail qu'ils ont donnés, et on les a fait entrer, par des réductions, dans la carte générale. On tracé les routes connues de tous les navigateurs anciens et modernes, afin

y a

de rapprocher les découvertes récentes, de celles qui ont été faites dans les siècles précédens, et de prouver, dans quelques cas, leur identité.

Cette carte générale du grand Océan est le résultat de tout ce que les navigateurs et les géographes ont produit jusqu'à ce jour. On n'entreprendra pas d'exposer ici en détail les divers matériaux qu'on a recherchés et ceux qu'on a mis en œuvre cette énumération seule exigerait un volume. On se bornera à joindre au mémoire du roi pour servir d'instruction à M. de la Pérouse, des notes géographiques et historiques sur quelques parties qui ont besoin d'être plus détaillées ; et l'on joindra aux deux cartes générales de l'Océan méridional et du grand Océan, un recueil de trente-sept autres cartes ou plans originaux manuscrits des parties de ces mers les moins fréquentées.

EXTRAIT des instructions générales de M. de la Pérouse.

26 juin 1785.

SA majesté autorise le sieur de la Pérouse à accorder aux équipages des mois de paye en gratification, dont il réglera la quotité suivant les circonstances. Il aura seulement attention que la totalité des gratifications qu'il aura accordées dans la durée entière de son voyage, n'excède pas, pour chaque équipage, une année de solde. En outre de ces gratifications,

[ocr errors]

qu'il annoncera aux officiers mariniers, matelots et soldats, dans le cas où ils les auront méritées, il fera savoir aux deux équipages que l'intention de sa majesté est que la solde de ceux qui viendraient à mourir pendant la campagne, à compter du jour de leur décès, soit mise en masse pour être distribuée en gratification aux gens de l'équipage dont l'homme décédé faisait partie; et qu'il soit tenu compte à sa famille de la solde acquise jusqu'au jour de son décès, ainsi que de la valeur de ses hardes, si elles sont distribuées.

NOTES

GÉOGRAPHIQUES ET HISTORIQUES,

Pour être jointes au mémoire du roi servant d'instruction particulière à M. de la Pérouse, capitaine de vaisseau, commandant les frégates la Boussole et l'Astrolabe.

OCÉAN

MÉRIDIONA L.

NOTE fère LES trois Vigies ou roches situées
dans le sud-sud-ouest de l'isle de S. Jago,
une des isles du Vert, ainsi
cap
la Vigie
française et les brisans vus par le César en

que

1730, dans le sud-sud-est de la même isle, sont placés d'après la carte anglaise de l'Océan atlantique, publiée à Londres en 1777, en quatre feuilles *.

2. Pennedo de S. Pedro. Sa latitude, od 55′ nord, est conforme à celle que M. Daprès dit avoir été observée en 1750 sur le vaisseau le Rouillé. Voyez le discours du Neptune oriental de M. Daprès, page 189.

Il établit sa longitude de 29d o' à l'occident de Paris, et il la déduit de la différence de.. méridien reconnue entre l'isle de l'Ascension et Pennedo, qu'il fixe à 12a 40'..

Mais M. Daprès comptait alors, d'après une observation faite en 1754 par M. l'abbé de la Caille, que la longitude occidentale de l'Ascension était de 16d 19': et comme cette longitude, vérifiée et fixée par les observations du capitaine Cook, est de 16d 54' (second Voyage, tome II, page 276 de l'original), il en résulte qu'en admettant la différence des méridiens telle que la donne M. Daprès, entre Pennedo de S. Pedro et l'isle de l'Ascension, la longitude de Pennedo doit être de 298 34′ à l'occident de Paris; et c'est celle qu'on a

* Cette carte, pour la partie comprise entre le 14e et le 47° degré de latitude septentrionale, est la copie et la traduction de celle qui a été dressée et publiée par Fleurieu, et qui est jointe à son Voyage à différentes parties du monde, etc. Paris, imprimerie royale, 1773; 2 vol. in-4°. (N. D. R.)

adoptée dans la carte remise à M. de la Pé

rouse.

On trouve une description de Pennedo dans le discours du Neptune oriental de M. Daprès, page 189.

3: Les Hauts-fonds, dans le voisinage de la Ligne, sont placés d'après l'instruction du Neptune oriental, page 9.

4. La petite isle de Sable ou isle Saint-Paul, qui fut vue dans le même parage, en 1761, par le vaisseau le Vaillant, commandé par M. Bouvet, est placée d'après l'instruction du Sailing Directions for the East-Indies; London, 1781; page 7. Cette position est conforme, pour la latitude, à celle qui lui a été donnée sur la carte générale qui est jointe à la relation du troisième voyage du capitaine Cook, od 25' sud; mais elle diffère de 35 minutes sur la longitude.

Sa longitude à l'ouest de Paris serait de 21d 25′, suivant le Sailing Directions, qui la donne d'après le journal de M. Bouvet; mais on l'a portée de 20d 45' pour la faire participer à la correction de Pennedo. Voyez la

note 2.

5. Isle de Fernando de Noronha. On a placé cette isle conformément à la latitude et à la longitude déterminées par le capitaine Cook.

[merged small][ocr errors][merged small]
« PrécédentContinuer »