Images de page
PDF
ePub

inspirés aux Etats par un comité secret où les Députés de la Noblesse étoient dominans, et par leur nombre et par leur crédit personnel. Enfin, on se souvient sans doute que Gustave III dut à l'attachement des Bourgeois et des Paysans la réussite ou le maintien de la Révolution qui lui rendit en 1772 l'Autorité dont son père avoit été dépouillé.

En France aussi la partie nombreuse de Ja Nation avoit toujours été favorable au Monarque et à son Pouvoir : Si le Roi le -savoit, étoit le mot du Peuple. Il imputoit ses maux aux ennemis du Prince et à ses mauvais serviteurs ; et rempli d'espérance, lorsque les Etats-Généraux furent promis il se croyoit déja redevable envers Louis XVI d'un avenir plus heureux.

Cependant, et parmi les autres classes de la société, les ambitions commençoient à se développer. L'époque des Etats-Généraux approchoit, et une agitation universelle

rappeloit le mouvement et le trouble d'une Armée la veille du jour où elle doit changer. de position. Le Roi seul, au milieu de la fermentation des esprits, montra cette sérénité qui appartient à des intentions droites et aux sentimens modérés; et tandis que tout le monde étoit occupé d'acquérir, il faisoit la revue des prérogatives auxquelles il pouvoit renoncer sans affoiblir l'Autorité nécessaire au Gouvernement, et il se préparoit sans douleur à en faire le sacrifice. Il vouloit,, il aimoit le bien avec la simplicité la plus parfaite, et conservant un triste souvenir des traverses qu'il avoit essuyées et des obstacles que l'impéritie de ses Ministres avoit souvent apportées à l'accomplissement de ses vues, il se trouvoit soulagé par la résolution qu'il avoit prise d'appeler à son aide les Représentans de la Nation; et saisissant les espérances qu'on pouvoit attacher à la réunion des Etats - Généraux, il s'occupoit de cet événement avec une douce confiance. Il se faisoit rendre compte fréquemment du progrès des travaux de la

[ocr errors]

pour

Commission qu'il avoit nommée concerter et pour diriger la plus importante des convocations. Il cherchoit lui-même, dans les vieilles annales, tout ce qui pouvoit convenir aux circonstances nouvelles. Et peu de tems avant l'ouverture des EtatsGénéraux, on lui vit donner une juste mesure d'intérêt aux différentes cérémonies qui devoient rendre éclatante une si glorieuse journée....Dieu! vers quelle idée sombre, vers quelle image funeste me rejette un pareil souvenir! Infortuné Monarque! Hélas! il a.pu dire comme une autre victime :

» Et déja d'Ilion présageant la conquête, » D'un triomphe si beau je préparois la fête; "Je ne m'attendois pas que, pour la commencer, » Mon sang fût le premier que vous dussiez verser,

SECTION I I.

ASSEMBLEE

DES ÉTATS.

Réflexions générales.

A l'époque des Etats-Généraux, je ne sais si personne avoit encore réfléchi mûrement sur les diverses conséquences du rétablissement de cet antique usage, au milieu d'un siècle nouveau. L'imperfection originaire des Assemblées Nationales, Fincompatibilité, l'incohérence de leur Constitution avec la situation des affaires, avec les besoins de la France, avec l'esprit du tems, tous ees grands objets de méditation n'étoient encore apperçus que d'un très-petit nombre d'observateurs. On étoit alors séparé par un long intervalle des derniers Etats-Généraux. On n'avoit préparé,

ni par aucune pensée graduelle, ni par aucune idée riveraine à étudier leur organisation, à en connoître le défaut; et environné d'un nuage, pour les hommes du tems présent, ils se présentoient à leurs regards comme ces formes voilées que l'imagination embellit.

Cependant on les vouloit, ces EtatsGénéraux, on les demandoit, et l'on croyoit qu'en retournant à d'anciens erremens, On écartoit simplement les intermédiaires et qu'on ne provoquoit aucun changement. Mais en politique, comme en toute espèce de combinaisons dont les rapports varient, il n'y a plus de continuité lorsqu'on rétablit pour des circonstances nouvelles, une Ordonnance oubliée, une Législation de vieille date. On peut être alors plus remuant, plus systématique, que si l'on adaptoit mêmes circonstances un systême absolument inconnu. L'identité de Pays, l'identité de Nation, voilà l'uniformité dont tout le monde est frappé; et l'identité de

[ocr errors]

ces

« PrécédentContinuer »