Images de page
PDF
ePub
[blocks in formation]

SECT. IV. Commencement de l'Assemblée Législative. Mouvemens populaires, et première irruption dans le Palais du Roi le 20 Juin 1792.

144.

SECT. V. Journée du 10 Août 1792. Captivitė du Roi. Fin de l'Assemblée Législative. 192.

[blocks in formation]

LA RÉVOLUTION

FRANÇAISE.

SECTION PREMIÈRE.

Révolution du 14 Juillet 1789.

LE spremières délibérations de l'Assemblée

Nationale, où les trois Ordres s'étoient réunis, donnèrent de l'espérance à tous les bons Français. Les Députés immédiatement et sans distinction se divisèrent en trente Bureaux pour discuter les affaires publiques; et cette démarche annonçoit le désir d'atteindre au plus grand bien sans trouble, et même sans faste. Mais bientôt un nouveau genre d'alarme se répandit; on apprit que la Cour faisoit approcher des troupes de Versailles Tome II. A

et que divers Régimens étoient en route. Plusieurs Ministres, et j'étois du nombre, n'curent connoissance de ces ordres qu'au moment où il devint impossible de les dissimuler personne. Le Chef du Département de la guerre en parla comme d'une précaution motivée par les mouvemens séditieux qui avoient éclaté récemment et à Paris et à Versailles. L'explication étoit naturelle; mais la défiance s'accrut lorsqu'on fut instruit que M. le Maréchal de Broglie étoit mandé à la Cour et lorsqu'on l'y vit arriver. Je n'ai jamais connu d'une manière certaine le but où l'on vouloit aller: il y eutdes secrets et des arrièresecrets et je crois que le Roi lui-même n'étoit pas de tous. On se proposoit peut-être, selon les circonstances, d'entraîner le Monarque à des mesures dont on n'avoit pas osé lui parler. Le tems seul peut éclaircir completement ce mystère. C'étoit avec moi sur-tout qu'on se tenoit en réserve, et on le devoit, puisque mon éloignement étoit résolu. On m'en avertissoit, etje ne pouvois le croire : il me sembloit moralement inpossible que le

« PrécédentContinuer »