Images de page
PDF
ePub

des Députés de la Noblesse de France au commencement des Etats-Généraux.

<< Peut-être (c'est l'Historien qui parle) » peut-être que la Noblesse, en sacrifiant » dans ce moment une partie de ses privi

>>

lèges, se seroit assurée pour toujours » la jouissance du reste.....

» Ce qu'il y a de plus étonnant, c'est » qu'en réclamant ses anciens droits, la >> Noblesse oublia combien les circons>> tances étoient changées.....

>> Loin que l'indignation de la Noblesse >> en imposât aux Communes, elles prirent » de jour en jour plus de confiance.....

>> Ici la Noblesse ne se dissimula pas » sans doute qu'il n'y eût de la fermen>>tation dans les esprits du Peuple; mais » elle pensa que cette fois encore elle » s'exhaleroit en vaines clameurs.....

» Ils

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

>> Ils ne virent le mal que lorsqu'il étoit » inévitable, etc........... (1).

Toutes ces paroles, prises mot à mot dans l'Histoire d'une époque peu éloignée de nous, semblent appartenir au tems que je décris.

L'indifférence à l'esprit public risquera toujours de compromettre les Corps politiques en possession de faveurs particulières. On le dédaigne cet esprit, on le prend pour un accident, et il est le résultat d'une longue suite d'impressions: on peut le combattre, et plus sûrement encore le modifier lorsqu'il se forme, lorsqu'il commence à se signaler; mais quand il a pris tout son accroissement, lorsqu'il est au plus haut degré de sa

(1) Histoire de Danemarck, voir la troisième édition publiée en 1787.

Tome I.

X

force, on doit nécessairement entrer en composition avec lui, et souvent une légère déférence suffit encore pour le calmer. L'Autorité première elle-même aura toujours besoin de circonspection : on l'a vue triompher des plus grands obstacles, on l'a vue sortir victorieuse de ses différentes luttes, mais elle n'avoit pas alors l'opinion nationale contre elle. Ce genre d'opinion ne pouvoit pas même exister dans les tems d'ignorance, et bien moins encore sous le règne discordant de la Féodalité. C'est une Puissance de nos jours; aussi l'a-t-on traitée comme une inconnue. Et l'on doit expliquer ainsi l'imprudence de la Noblesse et cette grande faute de la Cour dont je dois parler dans la Section suivante.

FIN DU TOME PREMIER.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
« PrécédentContinuer »