Images de page
PDF
ePub

BULLETIN GÉNÉRAL

DE

THÉRAPEUTIQUE

MÉDICALE ET CHIRURGICALE.

ÉVERAT, IMPRIMEUR,

rue du Cadran, no 16.

DE

THÉRAPEUTIQUE

MÉDICALE ET CHIRURGICALE.

Recueil Pratique

PUBLIÉ

PAR J.-E.-M. MIQUEL, D. M.,

ANCIEN CHEF DE CLINIQUE DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE PARIS, A L'HÔPITAL
DE LA CHARITÉ, MEMBRE DE LA COMMISSION DE SALUBRITÉ;

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[blocks in formation]

DE

THÉRAPEUTIQUE

MÉDICALE ET CHIRURGICALE.

THÉRAPEUTIQUE MÉDICALE.

DE L'EMPIRISME ET DU RATIONALISME PAR RAPPORT A LA THÉRAPEUTIQUE.

Il est inexact d'avancer qu'à une époque déterminée de l'histoire de la médecine, deux sectes rivales, les empiriques et les dogmatiques, se sont disputé l'empire de la thérapeutique. L'empirisme et le rationalisme se perdent dans la nuit des temps : ils ont assisté simultanément à la naissance de la médecine. Depuis ils n'ont pas cessé de la suivre d'un pas égal dans sa marche à travers les siècles, et sont arrivés ainsi jusqu'à nous avec les mêmes titres à la faveur des médecins comme à la reconnaissance de l'espèce humaine.

Dans tous les temps, en effet, il s'est trouvé des affections dont la nature, inaccessible aux opérations de l'intelligence, a dû se soumettre exclusivement aux épreuves d'un pur empirisme; et réciproquement, dans tous les temps aussi on a traité des affections dont il était impossible de triompher autrement que par le secours du plus sévère rationalisme. Pour prouver ce dernier fait, il n'y aurait qu'à présenter les affections inflammatoires et les affections gastriques, qui certes ont dû régner dans tous les temps. Les symptômes de ces affections présentent une expression si vive, que le bon sens vulgaire, c'est-à-dire la plus simple logique, suffit pour indiquer leur méthode de traitement. Quoi de plus simple, par exemple, que de conclure à l'emploi des rafraîchissans au milieu de la chaleur, de la soif, de la sécheresse des tissus qui caractérisent les maladies inflammatoires, ou bien d'avoir recours aux évacuans, vomitifs et purgatifs, lorsque le tube digestif, regor

« PrécédentContinuer »