Collection complète de l'abbé de Mably: Observations sur l'histoire de France

Couverture
C. Desbrière, 1795

À l'intérieur du livre

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 94 - Mably : c'est une singularité bien digne de remarque, que deux hommes de lettres , sans caractère public , fussent chargés de cette négociation importante , qui alloit changer la face de l'Europe. On détermina Louis XV à se mettre à la tête de
Page 240 - ... de ceux qu'un usage immémorial avoit (i3) légitimés. Les grands , à leur tour, commencèrent à avoir honte de leurs injustices et de leurs violences , et la loi vint au secours du peuple opprimé. On restreignit les charges , les travaux , les corvées que les seigneurs exigeoientdes hommes de leurs terres. On pourvut à l'avenir , en ordonnant que l'autorité des coutumes , jusqu'alors trop étendue, toujours équivoque, souvent fondée sur un seul exemple , etpar conséquent toujours tyrannique,...
Page 319 - ... battre monnaie; les maisons et loges des foires; les maisons où étaient les étuves publiques ; les fours banaux des villes; enfin jusqu'aux essaims d'abeilles qui pouvaient être trouvés dans les forêts'.
Page 80 - C'est un sujet digne de remarque que le nom d'un simple et modeste citoyen se trouve lié à tous les États qui aspirent encore à la liberté ou qui craignent de la perdre. Berne avait adopté ses maximes, la Pologne lui avait demandé des lois; la Corse avait réclamé ses lumières. Genève en avait reçu des conseils capables de la garantir de l'oppression et 1.
Page 204 - ... delà devoient naître des plaintes , des reproches , des haines , des injuftices & des révolutions. Les bénéfices de Charles Martel furent au contraire ce qu'on appela depuis des fiefs...
Page 107 - Conseil proposé à l'éducation nationale m'a chargé , Monsieur, de suppléer aux livres élémentaires pour lesquels il n'a plus jugé à propos de publier la concurrence; de ce nombre est la Logique. Comme je connais vos ouvrages , et que le conseil a suivi vos principes dans le système...
Page 94 - Le cardinal sentoit sa foiblesse dans le conseil . pour le tirer d'embarras, l'abbé de Mably lui 'persuada de demander au roi la permission de donner ses avis par écrit : c'était Mably qui préparait ses rapports et faisoit ses mémoires.
Page 137 - Ces chasseurs, impatiens de raconteràleurs familles les merveilles qu'ils avoient vues, retournèrent dans leurs habitations , etles récits par lesquels ils piquoient la curiosité de leurs compatriotes , devoient changer la face des nations. Jamais peuple ne fut plus terrible que les Huns ; ils se...
Page 304 - ... héritier, au défaut d'enfans domiciliés dans son fief. Là, il ne leur étoit permis de disposer que d'une partie médiocre de leurs immeubles ou de leur mobilier. Ailleurs , ils ne pouvoient se marier qu'après en avoir acheté lapermission. Chargés par-tout de corvées fatigantes, de devoirs humilians et de contributions...
Page 81 - ... substance. En général les compositions de Mably sont sérieuses et mêmes sévères ; son style est austère et grave , comme les sujets qu'il a traités : on ny trouve ni cette recherche d'esprit , ni cette enluminure , ni ces défauts brillans qui caractérisent les productions du jour; c'est un Spartiate qui écrit dans Athènes. Ses écrits n'intéressent ni la frivolité , ni les passions ; ils parlent plus à la raison qu'aux sens : il faut déjà valoir quelque chose pour s'y plaire;...

Informations bibliographiques