Revue médicale française et étrangère: journal des progrès de la médecine hippocratique, Volume 2

Couverture
Chez Gabon et compagnie, 1829
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 146 - Tout fait quelconque de l'homme, » qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel » il est arrivé à le réparer. » 1383. — Chacun est responsable du dommage qu'il a causé » non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou
Page 194 - Le premier, qui est l'ordre d'assimilation, résulte de la digestion, de la circulation, de la respiration et de la nutrition. Toute molécule étrangère au corps reçoit, avant d'en devenir l'élément, l'influence de ces quatre fonctions. Quand elle a ensuite concouru quelque temps à former nos organes, l'absorption la leur enlève...
Page 146 - Quiconque, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou inobservation des règlements, aura commis involontairement un homicide , ou en aura involontairement été la cause, sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, et d'une amende de cinquante francs à six cents francs.
Page 304 - ... plus facile ; enfin, il a adapté à son soufflet un calorifère d'un emploi aisé. L'auteur , considérant que la poitrine et les poumons sont passifs dans la respiration artificielle , tandis que dans la respiration naturelle c'est le thorax qui se dilate et aspire l'air , il a cherché 5 imiter le mécanisme de la respiration naturelle.
Page 271 - Mynslfht , était souvent administré à la dose d'un demi-gros de quatre heures en quatre heures : dans un demi-gros il entre vingt-quatre grains d'alun calciné. 3°. Le professeur Duméril emploie souvent, dans les diarrhées chroniques, une tisane composée d'un gros d'alun et de deux pots de véhicule , à prendre dans les vingt-quatre heures. , 4°. Le docteur Marc fait journellement nsage, dans certaines hiiinorrhagics ditus passives, de deux gro...
Page 304 - Dès que les cavités thoraciques et abdominales sont comprimées , l'air vicié que contient le poumon est expulsé; la pression cessant, les côtes, le diaphragme , les parois abdominales , reviennent par leur élasticité à leur situation première; la poitrine est dilatée, et l'air aspiré. Par cette manœuvre, le sang stagnant dans les vaisseaux de l'abdomen et de la poitrine est mis en mouvement vers le cœur et le poumon ; la...
Page 146 - S'il n'est résulté du défaut d'adresse ou de précaution que des blessures ou coups, l'emprisonnement sera de six jours à deux mois, et l'amende sera de seize francs à cent francs.
Page 301 - Leroy, que, le plus souvent, l'air insufflé déchire le tissu délicat du poumon , se répand dans la cavité de la plèvre , repousse et presse le poumon vers la partie supérieure de la poitrine et s'oppose ainsi à l'accomplissement de la respiration.
Page 148 - Dans le cas d'accidents graves arrivés à la suite d'une opération exécutée hors de la surveillance et de l'inspection prescrites ci-dessus, il y aura recours à indemnité contre l'officier de santé qui s'en sera rendu coupable.
Page 302 - Peut-être cette circonstance contribue à rendre l'insufflation moins dangereuse pour les enfans nouveau-nés que pour les adultes. Ainsi, les recherches cadavériques, les expériences sur les animaux et l'observation même sur l'homme vivant, paraissent démontrer que l'insufflation faite sans ménagement peut donner la mort. Ce résultat est trop important, disent MM. les commissaires, pour que nous n'y donnions pas -toute notre attention.

Informations bibliographiques