Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

tion physique, es prome

sait extraire, e eu er, lalive res. I a adope your er samt live

de Jusser, ou 127 k

commode pui angler e

sances.

Il distribute aumats e

la méthode de Luge: Tie Se de précédée d'observation gestart.

celles qui a pacers &

[ocr errors]
[ocr errors]

sont divisés en cinq ordres, d'après la forme des pieds. Les oiseaux sont distribués d'après la méthode de Linné, avec quelques légers changemens; les amphibies en deux ordres : ceux à quatre pieds, et ceux qui en sont privés. Les poissons sont rangés d'après la position de leurs nageoires, selon la méthode de Linné rectifiée par Daubenton. L'auteur a adopté pour les insectes la méthode d'Olivier, et il a classé les vers d'après celle de Bruguière.

Ainsi, cet ouvrage renferme les principes vraiment élémentaires de toutes les parties de l'histoire naturelle, et le jury a pensé qu'il peut être admis avec avantage dans les écoles nationales.

VIII.

Le concours ouvert pour les élémens de la morale est celui de tous qui paroît avoir excité le plus d'émulation. Les ouvrages de cette classe ont été nombreux, et cet empressement ne doit pas surprendre tous les esprits ont senti le besoin de recréer les mœurs en même temps que les lois, au moment où la République s'est élevée. Comme tous les hommes sont plus ou moins avertis, par le seul sentiment intérieur, des devoirs que prescrit la morale, un grand nombre a dû se croire plus propre dans ce genre que dans

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

d'une superstition aveugle, donnera un nouvel appui à la morale, déjà fondée sur les rapports des hommes entre eux, en l'attachant à l'idée d'une cause première d'où émanent l'ordre, la raison et la justice, et de qui elles reçoivent leur récompense.

Un ouvrage exécuté sur ce plan ne parleroit encore qu'à la raison formée : c'est à celle des enfans qu'il faut s'adresser dans les écoles pri

maires.

Un concours n'a été établi que pour les livres convenables à ces écoles. L'art de bien parler aux enfans est peut-être un des plus difficiles; de grands hommes l'ont quelquefois ignoré : ceux qui ont atteint les dernières bornes du champ de la science n'ont pas toujours le talent d'y introduire et d'y guider pas à pas l'élève sans expé

rience.

Il faut surtout un génie particulier pour écrire des traités de morale à l'usage de l'enfance; la simplicité des formes et la grâce naïve du style doivent s'y mêler à la justesse des idées; l'art de raisonner n'y doit jamais être séparé de celui d'intéresser l'imagination: un tel ouvrage doit être conçu par un logicien profond et exécuté par un homme sensible; on voudrait y trouver en quelque sorte l'esprit analytique de Condillac et l'âme de Fénelon.

Nous allons donner une analyse succincte des ouvrages de cette classe qui ont mérité l'attention et les suffrages du jury.

1o Le premier et le meilleur de tous a pour titre: Principes de la morale républicaine, par la Chabaussière. Cet écrit, plein de solidité, de goût et d'esprit, brille encore par les images, le coloris poétique et l'harmonie ; les quatrains de Pibrac, admirés, non sans raison, par nos pères, sont effacés. Le jury propose de mettre cette intéressante production entre les mains des élèves des écoles primaires.

2o Les Instructions élémentaires sur la morale républicaine, avec cette épigraphe :

Quid leges sine moribus vanæ proficiunt?

sont écrites avec sagesse et méthode; c'est un des essais qui se rapproche le plus du but du concours; on y trouve de la clarté dans les idées et dans le style; l'auteur paroît nourri de ce qu'il y a de meilleur dans la philosophie moderne.

3o Le Catéchisme de morale républicaine, par Lanneau, renferme quelques définitions inexactes: il porte cependant l'empreinte d'une raison ferme et sûre; on y distingue surtout les chapitres concernant l'amour de la patrie et les propriétés.

« PrécédentContinuer »