La centralisation,: suite de L'individu et l'Etat

Couverture
Guillaumin et cie, 1860 - 372 pages
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 138 - Montaigne! toi qui te piques de franchise et de vérité, sois sincère et vrai, si un philosophe peut l'être, et dis-moi s'il est quelque pays sur la terre où ce soit un crime de garder sa foi, d'être clément, bienfaisant, généreux; où l'homme de bien soit méprisable et le perfide honoré.
Page 358 - États particuliers, constitutions municipales, tout ce qu'avaient stipulé comme droits les pays agrégés à la couronne, tout ce qu'avait créé la bourgeoisie dans son âge héroïque, fut refoulé par lui plus bas que jamais. Il y eut là des souffrances plébéiennes, souffrances malheureusement nécessaires, mais que cette nécessité ne rendait pas moins vives, et qui accompagnèrent de crise en crise l'enfantement de la centralisation moderne.
Page 123 - II y avait dans ce temps-là, à Visé-sur-Meuse, un prud'homme qui faisait des selles et des brides, et qui peignait des blasons de toute sorte. Les nobles allaient souvent le voir pour son talent, et lui demandaient des blasons. Ce qu'il y avait d'étrange, c'est que les frères ne prenaient pas les mêmes, mais de tout contraires d'emblèmes et de couleurs ; pourquoi ? Je ne le sais, si ce n'est que chacun d'eux voulait être chef de sa branche, et que l'autre n'eût pas seigneurie sur lui.
Page 195 - ... veraineté. ... Ce qui me touche dans la centralisation, c'est » cette particularité frappante d'une fortune parallèle en tout » à celle de la nation, et d'un développement identique à celui » de la puissance et de la civilisation française. Sécurité, » gloire, pensée, richesse, succès d'esprit et d'épée, essor des » arts et de l'industrie ; chez nous tout a marché du même » pas que la centralisation. Le progrès de celle-ci n'était-il, » par hasard, que contemporain du...
Page 237 - Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves , voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs...
Page 201 - ... efforçant par ce et autrement, troubler et empescher le bon estât du royaume, qui estoit si paisible et tranquille, que marchandise courroit f'ranquement partout, chacun vivoit paisiblement en sa maison , fuissent gens d'église , nobles , bourgeois , marchands , laboureurs ; toutes sortes de gens , étrangers ou du royaume , pooient entrer et issir par toutes les parties de nostre royaume, avecq leurs denrées et marchandises et argent, et toutes autres choses quelconques sans dangier , destourbier...
Page 295 - Nous voulons faire une déclaration de droits pour tous les hommes, pour tous les temps, pour tous les pays, et servir d'exemple au monde.
Page 325 - État n'est pas mieux gouverné lorsqu'on voit courir aux affaires publiques des mendiants, des gens affamés de biens qui n'en ont aucuns, et qui s'imaginent que c'est là qu'ils doivent en aller prendre.
Page 162 - Le législateur de la cité idéale prendra donc, à son grand regret, et avec « une sorte de honte, » des mesures efficaces contre les embûches et les attentats des méchants. Il ne se bornera pas à décerner des récompenses aux citoyens qui observent...
Page 43 - ... certain nombre d'années, les prisons.» l'instruction publique, les mesures relatives à l'application de la taxe des pauvres y ont été mises, en grande partie., sous l'autorité du gouvernement, et depuis que la réforme des corporations municipales a étendu le cercle des électeurs et enlevé l'administration des villes aux privilégiés qui en étaient investis, les règlements généraux, que leurs conseils étaient autorisés à faire, doivent recevoir l'approbation du ministre de l'intérieur....

Informations bibliographiques