Die Lehre vom titulus und modus adquirendi und von der iusta causa traditionis

Couverture
Verlag der G.J. Manz'schen Buchhandlung, 1873 - 140 pages
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 35 - Si la chose qu'on s'est obligé de donner ou de livrer à deux personnes successivement, est purement mobilière, celle des deux qui en a été mise en possession réelle est préférée et en demeure propriétaire, encore que son titre soit postérieur en date, pourvu toutefois que la possession soit de bonne foi.
Page 136 - In donationibus autem iure civili impeditis hactenus revocatur donum ab eo ab eave cui donatum est, ut, si quidem exstet res, vindicetur, si consumpta sit, condicatur hactenus, quatenus locupletior quis eorum factus est: . . .-") Verbotene Schenkungen werden rückgängig gemacht, indem der Schenker vindiziert, falls die Sache noch existiert, andernfalls kondiziert.
Page 113 - Qui ignoravit dominum esse rei venditorem , plus in re est, quam in existimatione mentis : et ideo, tametsi existimet se non a domino emere, tamen, si a domino ei tradatur, dominus efficitur.
Page 136 - D. de don. iv et u. 24, 1 : quod ex non concessa donatione retinetur, id aut sine causa aut ex iniusta causa retineri intelligitur, ex quibus causis condictio nasci solet.

Informations bibliographiques