L'intermédiaire des chercheurs et curieux, Volume 13

Couverture
Benj. Duprat, Libraire de l'Institut, 1880

À l'intérieur du livre

Table des matières


Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 97 - LA vie humaine est semblable à un chemin , dont l'issue est un précipice affreux : on nous en avertit dès le premier pas, mais la loi est prononcée, il faut avancer toujours. Je voudrais retourner sur mes -pas ; marche , marche.
Page 503 - Œnone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais.
Page 587 - Wer nicht liebt Wein, Weib, und Gesang Der bleibt ein Narr sein Leben lang;" and when he advised a young scholar perplexed with fore-ordination and free-will, to get well drunk.
Page 743 - Le reste de leurs habilleTiiciis faits de mesme : leurs exercices estoient de jouer, blasphémer, sauter, danser, volter, quereller et paillarder , et suivre le Roy partout et en toutes compagnies...
Page 189 - Alors dans Besançon, vieille ville espagnole, Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole, Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix...
Page 177 - Et quand tout fut changé, le ciel, la terre et l'homme, Quand le berceau du monde en devint le cercueil, Quand l'ouragan du Nord sur les débris de Rome De sa sombre avalanche étendit le linceul...
Page 383 - Car la société n'est qu'un marais fétide Dont le fond, sans nul doute, est seul pur et limpide Mais où ce qui se voit de plus sale, de plus Vénéneux et puant, vient toujours par-dessus ! Et c'est une pitié ! C'est un vrai fouillis d'herbes Jaunes, de roseaux secs épanouis en gerbes, Troncs pourris, champignons fendus et...
Page 347 - Que toujours glorieux, Louis victorieux, Voye ses ennemis, Toujours soumis ; Grand Dieu sauvez le Roi, Grand Dieu vengez le Roi, Vive le Roi.
Page 599 - L'OPÉRA SECRET AU XVIII" SIÈCLE Aventures et intrigues secrètes racontées d'après les papiers inédits conservés aux archives de l'Opéra, Par ADOLPHE...
Page 97 - La vie est un sommeil. Les vieillards sont ceux dont le sommeil a été plus long : ils ne commencent à se réveiller que quand il faut mourir. S'ils repassent alors sur tout le cours de leurs années, ils ne trouvent souvent ni vertus ni actions louables qui les distinguent les unes des autres : ils confondent leurs différents âges, ils n'y voient rien qui marque assez pour mesurer le temps qu'ils ont vécu. Ils ont eu un songe confus...

Informations bibliographiques